En l'absence d'Eric, je vais tenter de faire un rapport sur notre sortie du jour en espérant être à la hauteur de sa prose. Par pudeur et aussi peur des représailles je souhaite garder l'anonymat. Donc n'essayez pas de deviner qui se cache derrière ce récit car j'ai volontairement brouillé les pistes.

Sortie courte de 13 km 

Notre présidente et bien aimé Brigitte, la charmante Christelle, la très sublime et amour de ma vie Nelly, Joseph la force tranquille, un monsieur que je ne connais pas et Gille dit le sanglier garonnais.

 

Sortie longue de 18.5 km et dénivelé 148 m

Étaient présents par ordre à l'arrivée de la sortie:

- Laurent dit Lolo, notre métronome qui aura rempli son rôle de GO à merveille. En plus on le sentait libéré d'un poids car comme il l'a admis lui même : "Arnaud n'est pas là je vais pouvoir donner un peu de rythme et de vitesse à cette sortie".

- Thierry qui partage avec le lévrier afghan quand il court, la grâce, la noblesse, la légèreté, la vitesse et surtout la chevelure soyeuse. Pour les incultes canins je vous invite à faire une recherche google image sur le lévrier afghan.

- Sandrine, qui entre 2 courses nous aura fait le plaisir de courir avec nous. Elle aura bien représenté la gente féminine et plus particulièrement Emma Henriette et Nelly avec un pipi à mi parcours. 

- Céline qui a malgré l'absence de Nelly aura réussi un taux "course parlée" sur "course courue" proche de 95%. Je la félicite pour cet exploit et souligne la régularité dans sa performance

- David, qui a l'inverse d'un diesel aura commencé très fort et très vite en prenant la roue de lolo. J'en profite pour lui partager le conseil de mon épouse : "commence doucement sinon tu ne tiendras pas". Elle est toujours de bon conseil mon épouse :)

- Jérémie qui après 3 semaines d'arrêt et de blessure aura eu le mérite de finir et ce malgré le rythme effréné au quotidien que lui fait subir Nelly. Comme dis très souvent Eric : "Je le plains des fois"

 

Début du récit.

Après un un partage de Laurent sur la dangerosité de notre sport puis une minute de silence en hommage à notre grand blessé Eric (c'est ça l'esprit CAF), nous, le petit groupe de la sortie longue partîmes en direction du centre ville de Fontenilles. 

Petite parenthèse : " partîmes" est bien une conjugaison de la langue française du passé simple utilisé jadis par de grands auteurs comme Corneille. Je le conseille très fortement dans les lettres de motivation des étrangers en quête de nationalisation française. Enfin je dis cela je dis rien ... comprendra qui voudra !

Je reprends et au présent de l'indicatif ce sera plus simple pour ne pas perdre la majorité d'entre vous : nous partons donc direction centre ville et au niveau du marché nous croisons Cyril. Après l'avoir copieusement hué pour nous avoir abandonné sous le regard médusé des passants (c'est ça aussi l'esprit CAF), nous prenons la direction de la Salvetat. Nouvelle rencontre impromptue : Laurent reconnait Monique ou Françoise (j'ai pas retenu le prénom et on s'en fout un peu) qu'il pourrit devant tout le monde car elle ne l'a pas salué. Sauf que cette Dame n'est Monique ou Françoise et qu'il ne la connait pas et qu'il l'a "pourri" pour rien. Mais après tout elle n'avait qu'à le saluer mieux que ça ! C'est ça aussi l'esprit CAF !

3e rencontre après Saint Flour : notre vaillant et bien aimé Pascal (le barbu pas celui au Tshirt rose parti à Gaillac). Nous le saluons chaleureusement avant de reprendre la route. 

Dernière rencontre juste avant le zoo : Serge le lama, que nous saluons avant de rentrer.

Très belle sortie avec un temps printaniers. Coté vestimentaire les garçons auront mis un short mettant leur mollet saillant en valeur tandis que les filles en l'absence d'Ema auront préféré mettre un collant de sport car si des fois il peut faire un froid.

En espérant vous retrouver nombreux et bien en forme pour la prochaine je vous souhaite une excellente fin de dimanche.

Votre reporter anonyme pour CNN international !